Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Jardinage en Provence
Jardinage | Calendrier | Lexique du jardinage | Potager | Fleurs | Verger | Gazons | Céréales | Greffe, taille | Engrais | Maladies | Mesures anciennes

 

 

 
Recherche personnalisée

 

Fumier de ferme

Jardinage

Plan du site

Listes

Calendrier
Lexique du jardinage
Potager
Fleurs
Verger
Gazons
Céréales
Greffe, taille
Engrais
Maladies
Mesures anciennes

Remonter
Fumier de ferme
Engrais chimiques


Fumier d'écurie
Fumier d'étable
Fumier de bergerie
Fumier de porc
Fumier de basse-cour
Engrais végétal

 

  Fumier d'écurie
Fumier d'étable
Fumier de bergerie
Fumier de porc
Fumier de basse-cour
Engrais végétal

 
 
La mauvaise tenue du tas de fumier est malheureusement encore dans les habitudes routinières d'un trop grand nombre de cultivateurs.

Règle générale, le tas de fumier reste exposé à la pluie et au soleil. Il subit ainsi des pertes considérables qu'il serait cependant facile d'éviter.

Là où le fumier est bien tenu, bien préparé surtout lorsque son action est judicieusement complétée par l'apport d'engrais chimiques appropriés, il y a des récoltes abondantes.

Pour obtenir du sol les meilleurs rendements, il faut absolument vaincre d'abord cette routine ignorante, doublée de négligence, qui laisse perdre des matières fertilisantes de la plus grande utilité.

N'oublions pas que le bon fumier de ferme est le premier des engrais et le fondement le plus solide d'une agriculture productive. C'est lui qui donne l'humus, principe essentiel du terreau, qui joue un rôle chimique très important dans le sol puisqu'il est la source principale des nitrates, aliment essentiel des plantes.

Grâce au fumier, les terres fortes deviennent plus souples et les sols légers prennent du liant et de la consistance.

Mais le fumier de la propriété ne représente jamais ce qui a été enlevé à la terre par les récoltes. Dans ces conditions, l'épuisement du sol est d'autant plus rapide que le fumier est plus mal préparé ; mais, même lorsqu'il est convenablement soigné, il reste insuffisant et son action doit être complétée par un emploi raisonné d'engrais chimiques.

Pour faire une agriculture féconde en résultats avantageux, il faut absolument restituer au sol les éléments nutritifs prélevés par les plantes et, par suite, s'appliquer tout d abord à préparer un bon fumier aussi riche que possible en substances fertilisantes.

Un fumier frais, bien fabriqué, contient en moyenne par 1.000 kilogrammes :
     Azote ................................. 4 kilos 500
     Acide phosphorique ........ 2 kilos 500
     Potasse..............................3 kilos 500
     Chaux..................................4 kilos 500

Un fumier consommé, également bien préparé, présente une composition sensiblement supérieure :
     Azote ................................. 5 kilos 500
     Acide phosphorique ........ 3 kilos 500
     Potasse..............................5 kilos 500
     Chaux..................................3 kilos 500

Mais un tas de fumier négligé, non arrosé de purin soumis sans protection au soleil et à la pluie, devient la proie des moisissures, du blanc et perd plus de la moitié de sa valeur.

L'installation du fumier de ferme est facile, avec un peu de bonne volonté, et ne coûte presque rien.

En principe, les conditions suivantes doivent être réalisées :

1e Il y a lieu de placer le fumier à proximité des étables et écuries.

2e Les eaux pluviales ne doivent pas le laver.

3e Le soleil ne doit pas le dessécher ainsi que les vents violents.

4e A coté du tas, il faut qu'il y ait la citerne à purin.

Il ne s agit pas d'édifier une construction vaste et luxueuse surtout dans les petites exploitations. Il suffit d'un emplacement abrité par des arbres, par une toiture en branchages et pailles. La plateforme peut être construite en briques posées à plat, en béton hydraulique ou pavés jointoyés au ciment. La disposition concave est à notre avis, préférable. Elle est formée de 4 plans inclinés dont les pentes de 2 centimètres par mètre se raccordent à une citerne centrale, parfaitement étanche, qui recueille les jus et purins. Il est bon de conduire directement les urines de l'écurie dans cette citerne en tenant compte qu'il faut 1 mètre cube par cheval et 3 pour un bœuf ou une vache.

Dans les petites exploitations, la fosse à purin peut être remplacée par un tonneau défoncé d'un côté et enterré jusqu'au niveau du sol à proximité du tas se fumier.

Une rigole circulaire, placée autour du fumier, a son écoulement dans la fosse recouverte d'un grillage.

Ceci fait, il devient facile de pratiquer l'arrosage du fumier soit avec une écope ou mieux encore à l'aide d'une pompe rustique.

Ces indications générales permettront à chacun d'utiliser convenablement la place dont il dispose, sachant qu'il ne faut pas s'éloigner des écuries tout en évitant au fumier le soleil et la pluie.

Au fur et à mesure de l'enlèvement à l'étable, l'engrais doit être disposé en couches régulières et successives : chaque fourchée bien éparpillée, les litières et les excréments étant mélangés intimement. Le tas doit être maintenu au même niveau que les bords. Chaque couche nouvelle est fortement pressée afin d'éviter la pénétration de l'air. On arrête le tas à une hauteur de 1 m 50 à 2 mètres au maximum. Chaque nouvel entassement doit être suivi par un copieux arrosage, puis on recouvre de dix à douze centimètres de bonne terre meuble et sèche. Cette excellente pratique a pour but de fixer les vapeurs ammoniacales, qui se dégagent du fumier en fermentation, et d'éviter ainsi des pertes onéreuses en substances azotées.

Sous l'influence d'une fermentation lente et régulière; l'engrais de ferme subit des modifications nombreuses qui augmentent ses propriétés fertilisantes. Il y a production de cette substance brunâtre, vulgairement connue sous le nom de beurre noir, qui constitue l'humus ou matière humique.

L'humus est très soluble dans l'eau et c'est pour ce motif qu'il convient d'éviter son enlèvement par les eaux de pluie ainsi que celui des sels solubles de potasse, d'acide phosphorique, etc.

Quand le fumier est fait, on le coupe verticalement, par tranches successives, avec des bêches spéciales, et on le charge sur des véhicules à l'aide de fourches.

Il est recommandable de ne pas charrier le fumier trop à l'avance sur le champ, ni de le disposer en petits tas comme cela se pratique trop souvent, car ce sont là des habitudes vicieuses et nuisibles. Les endroits où les tas ont été déposés sont trop engraissés, de sorte que les plantes y versent.

Lorsque, par suite de circonstances particulières, le cultivateur se trouve dans l'obligation de faire des tas, il doit avoir soin de recouvrir de terre, mais il sera toujours plus avantageux de répandre immédiatement l'engrais sur toute la surface du sol et de l'enterrer dans le plus bref délai. Une fois le fumier enfoui, la terre qui le recouvre absorbe et fixe les principes utiles provenant de sa décomposition.

Le purin se conserve bien dans la citerne qui doit être recouverte à l'abri des eaux de pluie. Il fermente et s'enrichit peu à peu. On peut l'utiliser pour fertiliser certaines récoltes, car il favorise énormément la croissance de l'herbe et des plants en général. Il convient de le mélanger avec 4 on 5 fois son volume d'eau avant l'épandage pour ne pas brûler. Le sol doit être plutôt sec qu'humide afin que le purin soit rapidement absorbé.

Une fumure de 30 ou 40.000 kilos de fumier bien préparé, par hectare et chaque trois ans, constitue une bonne fumure. On peut remplacer la fumure triennale par une fumure annuelle à 10 ou 12.000 kilos.

Rappelons la phrase classique de Boussingault : «On peut, à, première vue, juger de l'industrie et du degré d'intelligence d'un cultivateur par les soins qu'il donne à son tas de fumier ; c'est une chose déplorable de voir avec quelle négligence on laisse perdre les engrais dans une grande partie de la France».

En général, si les engrais chimiques ou minéraux servent à amender le sol et à activer la végétation, il est nécessaire de les employer avec un appoint suffisant de fumier, à seule fin qu'ils ne puissent pas désorganiser ou brûler les terres, car c'est le fumier qui fournit l'humus si nécessaire à la végétation et à la fertilité de la terre.

  Fumier d'écurie
Fumier d'étable
Fumier de bergerie
Fumier de porc
Fumier de basse-cour
Engrais végétal

 

Galerie du site
Images et Photos

 

 

 

-----

Note importante

Ce site, à vocation patrimoniale, donne des informations de plus d'un siècle sur le jardinage traditionnel . Certains renseignements peuvent ne plus être d'actualité, notamment ceux concernant les engrais et les traitements des plantes à notre époque qui recherche une alimentation biologique.

 

Jardinage | Calendrier | Lexique du jardinage | Potager | Fleurs | Verger | Gazons | Céréales | Greffe, taille | Engrais | Maladies | Mesures anciennes

Remonter Suivante

 

Sites amis

 

Education  à l'environnement : faune, flore, photos, champignons

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, Nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication de la tomme de vaches

Matelassier matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

Site mis à jour le 31/07/2016

Toute remarque concernant ce site peut-être envoyée au Webmestre




Ce site est audité par Xiti